Rejoignez le collectif des territoires engagés pour une énergie publique.

Le collectif des territoires

Le collectif, c’est quoi ?

Il s’agit d’un collectif d’élus locaux engagés pour une énergie publique. Divers géographiquement et transpartisan, ce rassemblement des territoires a déjà porté l’année dernière, aux côtés de près de 100.000 citoyennes et citoyens, l’exigence d'une énergie sous maîtrise publique.

Cette dynamique unitaire, portant l'indépendance énergétique de notre pays, a largement contribué en 2021 à la mise en retrait du projet Hercule par le Gouvernement et Bruxelles. Ce projet de privatisation n’est pas « enterré » et il faudra se mobiliser à nouveau pour qu’il ne soit pas imposé comme étant l’unique solution au problème structurel que pose la mise sur le marché de l’énergie.

En 2022, l’enjeu d’une maitrise des prix et d’une renationalisation complète d’EDF reprend une place centrale dans le débat public.
Nous considérons le service public comme une richesse, un investissement d’avenir. C’est la raison pour laquelle les CSEC d’EDF et d’ENEDIS se rassemblent de nouveau en 2022 pour faire vivre une campagne nationale afin d’assurer un égal accès à l’électricité pour l’ensemble de nos concitoyens, dans le cadre d’un service public dédié.

Cet enjeu vital transcende l’ensemble des élus locaux qui font aujourd’hui la vitalité de notre pays, et nous en appelons à votre mobilisation pour pouvoir continuer à peser dans le débat public.

Déjà près de 1000 élus locaux nous ont rejoint ! Et vous ?

Je rejoins le collectif

Rejoignez le mouvement et faites entendre la voix des territoires à nos côtés pour une énergie plus juste.

    En cliquant sur "Rejoindre le collectif", vous acceptez de recevoir des communications de la part du CSEC EDF SA. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page "Droit des Personnes".

    Le collectif, c’est quoi ?

    Il s’agit d’un collectif d’élus locaux engagés pour une énergie publique. Divers géographiquement et transpartisan, ce rassemblement des territoires a déjà porté l’année dernière, aux côtés de près de 100.000 citoyennes et citoyens, l’exigence d'une énergie sous maîtrise publique.

    Cette dynamique unitaire, portant l'indépendance énergétique de notre pays, a largement contribué en 2021 à la mise en retrait du projet Hercule par le Gouvernement et Bruxelles. Ce projet de privatisation n’est pas « enterré » et il faudra se mobiliser à nouveau pour qu’il ne soit pas imposé comme étant l’unique solution au problème structurel que pose la mise sur le marché de l’énergie.

    En 2022, l’enjeu d’une maitrise des prix et d’une renationalisation complète d’EDF reprend une place centrale dans le débat public.
    Nous considérons le service public comme une richesse, un investissement d’avenir. C’est la raison pour laquelle les CSEC d’EDF et d’ENEDIS se rassemblent de nouveau en 2022 pour faire vivre une campagne nationale afin d’assurer un égal accès à l’électricité pour l’ensemble de nos concitoyens, dans le cadre d’un service public dédié.

    Cet enjeu vital transcende l’ensemble des élus locaux qui font aujourd’hui la vitalité de notre pays, et nous en appelons à votre mobilisation pour pouvoir continuer à peser dans le débat public.

    Déjà près de 1000 élus locaux nous ont rejoint ! Et vous ?

    Pourquoi rejoindre le collectif ?

    Permettre à tous de payer ses factures d’électricité

    La France fait actuellement face à une flambée des prix de l’électricité. Des augmentations organisées par le marché européen qui prévaut désormais. Une augmentation des prix qui impacte directement le pouvoir d’achat de 13 millions de personnes, des entreprises et des collectivités locales qui voient leur facture annuelle augmenter. Les services publics locaux ne peuvent absorber ces augmentations sauf à les répercuter auprès des usagers des services publics et des contribuables locaux. Dans un contexte de crise sanitaire et sociale, cette solution serait mortifère pour les territoires.

    S’assurer d’un accès égalitaire à l’énergie pour toutes les zones du territoire

    Un démantèlement d’EDF provoquerait une nette diminution des investissements sur les réseaux, entraînant une dégradation de la qualité de desserte électrique pour les usagers, et l’accroissement des inégalités territoriales. Les élus de la Nation sont concernés au premier chef par les inégalités territoriales qu’engendrerait une privatisation de l’énergie publique française.

    Garder la maîtrise du secteur stratégique de l’énergie

    Ce processus de privatisation, voulu par Bruxelles et présenté par le gouvernement comme l’unique solution aux soubresauts du marché, met en péril l’indépendance énergétique de notre pays. Nous voulons protéger un service public efficace et stratégique pour assurer l’accès à l’électricité à tous nos concitoyens partout sur le territoire, le développement et l’emploi en France.  Les collectivités territoriales et l’ensemble des structures publiques sont particulièrement concernées par cette progression vertigineuse des tarifs. Ce contexte budgétaire et réglementaire contraint, à l’aune de la crise sanitaire, rend les capacités d’absorptions par le service public local très inégales. Les augmentations de coût de fourniture d’énergie pour les collectivités s’échelonnent de 30 à 300 % mettant en danger les équilibres budgétaires, les investissements à venir et pesant lourdement sur la fiscalité locale.

    S’opposer à des milliers de suppression d’emplois

    La privatisation des secteurs de l’énergie et la concurrence qu’elle implique fragilisera l’emploi dans les zones considérées comme “non-rentables”. Comme pour les autoroutes ou le rail, De nombreux bassins d’emploi déjà en difficulté pourraient être touchés par la disparition des activités EDF sur l’ensemble du territoire.

    Une gestion marchande de l’eau ?

    La soumission aux lois du marché de la production hydroélectrique française ferait, en outre, courir un véritable risque de contractualisation des usages de l’eau. Demain, c’est l’irrigation des cultures, le soutien en eau potable, la gestion des épisodes climatiques voués à être de plus en plus nombreux, la régulation des sources froides pour les centrales nucléaires ou le tourisme d’hiver et d’eaux vives qui seront gravement mis en danger.

    Pour une transition énergétique démocratique

    La transition énergétique doit être accompagnée par une visée d’intérêt général et non de profit. À l’heure où les énergies renouvelables représentent moins de 12% de la production d’électricité en France, l’État s’apprête à mettre en concurrence des énergies complémentaires, faisant fi de l’avis des élus, des citoyens, des salariés et de tous les spécialistes du climat.

    Protéger les réseaux électriques : un patrimoine public

    Nous voulons empêcher la remise en question de la propriété des réseaux de distribution d’électricité (patrimoine appartenant aux communes) et la subordination des citoyens, comme des collectivités, à un projet uniquement mercantile.

    Quelles sont nos revendications ?

    Le bilan des 20 dernières années de démantèlement du service public de l’énergie et d’ouverture à la concurrence

    En 20 ans d’ouverture à la concurrence, tous les acteurs de l’énergie (usagers, fédérations, collectivités, représentants de salariés) s’accordent à dire que la gestion de l’énergie en France tend à s’aggraver. C’est pourquoi nous réclamons un bilan indépendant de l’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie

    En savoir plus

    Un arrêt immédiat des hausses du prix de l’électricité et revenir à un tarif réglementé de vente pour les collectivités publiques et territoriales.

    Les hausses de prix fragilisent les foyers et les entreprises. De manière urgente, la TVA doit être ramenée à 5,5% comme pour tous les produits de première nécessité. Il faut de manière durable, garantir des tarifs maîtrisés en sortant l’électricité d’un marché devenu incontrôlable, en mettant fin à l’ARENH qui fragilise EDF ainsi que la maîtrise publique du secteur de l’énergie.

    En savoir plus

    L’abandon de l’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique (ARENH)

    Dans le cadre de l’ARENH, alors que la concurrence fixe librement ses prix, EDF est quant à elle contrainte de céder un quart de sa production à un tarif bradé. Cette injustice engendre une amputation de 8 milliards d’euros pour EDF, qui perdait déjà 13 milliards par an par le fait de ce mécanisme. Un véritable scandale pour une société d’intérêt général. Ce dispositif doit cesser immédiatement. Pour cela, nous appelons l’ensemble des corps constitués : élus, collectivités, entreprises, associations de consommateurs, bailleurs sociaux à s’unir pour exiger un retour à une énergie publique maîtrisée.

    En savoir plus

    Créer un droit d’accès à un bien de première nécessité

    Parce qu’il s’agit d’un bien commun de première nécessité, l’électricité ne peut ni être considérée comme une marchandise, ni être soumise à la loi du marché. Un véritable droit d’accès à l’électricité doit être garanti à chaque foyer. Il faut également des investissements dans les réseaux électriques tout comme un service public de proximité avec les usagers.

    En savoir plus

    Garantir l’indépendance énergétique de la France

    Ce secteur stratégique pour notre pays n’a pas attendu la privatisation d’EDF pour devenir premier producteur européen et deuxième producteur mondial. Pourquoi vouloir céder cette richesse aux capitaux privés quand l’ouverture à la concurrence ne fait que creuser la dette de l’entreprise ? Nous devons conserver nos capacités de production face à l’instabilité du marché et à la politique européenne défavorable.

    En savoir plus

    Participez au Conseil National de l’Énergie, qui aura lieu le 17 mai 2022 à Paris !

    Le Conseil National de l’Énergie est un événement national sur l’avenir énergétique de la France. À cette occasion, nous souhaitons réunir la pluralité des acteurs, qu’ils soient élus locaux, représentants du personnel des IEG, institutionnels, experts, citoyens ou associatifs à venir débattre et construire cette démarche ambitieuse pour une énergie publique.

    Visiter le site du CNE

    Les dernières initiatives locales

    26/01/2022

    Auvergne-Rhône-Alpes

    Rive-de-Gier

    L’accès à l’énergie est indispensable à chaque foyer. La marchandisation de ce bien essentiel remet en cause les conditions de vie de nombreux habitants de notre commune comme de notre pays. Lire le vœu "Stop à l’électricité trop chère !"

    31/08/2021

    Morbihan

    Montertelot

    Le conseil municipal de Montertelot a voté un vœu en faveur du retrait immédiat du projet Hercule de privatisation de l'électricité. La Maire a également adressé des courriers au Député et au Ministre pour interpeller le gouvernement sur ce projet. Lire la lettre au député, la lettre au ministre et la motion

    25/08/2021

    Hautes-Alpes

    Le Bersac

    La commune Le Bersac exige le retrait immédiat du projet Hercule de privatisation de l’électricité. Lire la délibération

    20/07/2021

    Indre

    Mâron

    Le Conseil Municipal après en avoir délibéré, à l’unanimité, appelle à l’arrêt immédiat du projet Hercule et demande aux parlementaires du département de s’opposer au projet. Lire le vœu
    Voir plus d'initiatives

    Je rejoins le collectif

    Rejoignez le mouvement et faites entendre la voix des territoires à nos côtés pour une énergie plus juste.

      En cliquant sur "Rejoindre le collectif", vous acceptez de recevoir des communications de la part du CSEC EDF SA. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page "Droit des Personnes".

      Des idées d'actions dans les territoires.

      Signer la pétition publique

      Déjà 205942 signataires se sont pronnoncés pour une énergie publique.

      Signer la pétition

      Rejoindre le collectif d'élus

      Rejoignez des dizaines d’élus locaux engagés dans la lutte pour une énergie publique.

      Rejoindre le collectif

      Partager la pétition sur les réseaux sociaux

      Cliquez ci-dessous pour partager notre pétition aux habitants de votre collectivité.

      Partager aux élus locaux faisant partie de votre entourage

      Créons une coalition d’élus locaux, pour présenter nos revendications au Gouvernement.

      Partager le lien vers la page du collectif : https://energie-publique.fr/territoires