L'énergie est notre avenir, défendons-la !

Rejoignez les 109055 premiers signataires !

L'énergie est notre avenir,
défendons-la !

Rejoignez les 109055 premiers signataires !

Ils en parlent

Rejoignez le mouvement contre la privatisation de l’énergie.

Pourquoi s’opposer au projet hercule ? La réponse dans cette vidéo.

Je signe la pétition !

109055 ont signé pour dire NON au projet Hercule. Prochain objectif : 120000 ! #PourUneÉnergiePublique

En cliquant sur "Signer la pétition", vous acceptez de recevoir des communications de la part du CSEC EDF. Vos données personnelles collectées resteront confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page"Droit des Personnes".

Vérifiez votre mail
Dernière étape !
Confirmez votre signature en cliquant sur le lien envoyé sur votre boîte mail !
Veuillez bien vérifier vos spams et votre dossier "Promotions" pour les utilisateurs de gmail.

Le projet hercule c’est quoi ?

Hercule est le nom de code du projet de destruction d’un de nos derniers biens communs : l’énergie.
Il comprend plusieurs facettes dont le démantèlement d’EDF et la mise à disposition de sa production d’électricité à des entreprises privées.

Je signe la pétition !

109055 ont signé pour dire NON au projet Hercule. Prochain objectif : 120000 ! #PourUneÉnergiePublique

En cliquant sur "Signer la pétition", vous acceptez de recevoir des communications de la part du CSEC EDF. Vos données personnelles collectées resteront confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page"Droit des Personnes".

Vérifiez votre mail
Dernière étape !
Confirmez votre signature en cliquant sur le lien envoyé sur votre boîte mail !
Veuillez bien vérifier vos spams et votre dossier "Promotions" pour les utilisateurs de gmail.

Et c'est grave ?

La destruction d’un service public

Fondée il y a 75 ans, issue du Conseil National de la Résistance, EDF est le fruit de la nationalisation de 1 450 entreprises privées de production et distribution d’énergie. Souhaité par le Général de Gaulle et le ministre de l’Industrie de l’époque Marcel Paul, ce service public a pour finalité de fournir tous les Français en électricité, au même prix et ce indépendamment de leur situation sur le territoire. La mise en place du projet Hercule est la mise à mort de ce bien commun stratégique pour le développement et la souveraineté de la France.

Un projet injuste piloté par des financiers

En 20 ans, les gouvernements successifs ont privatisé des secteurs entiers de notre économie au détriment du pouvoir d’achat des Français : la distribution postale, la télécommunication, les autoroutes ou encore des transports en commun. Le secteur de l’énergie a subi aussi la loi du marché. Depuis 2004, la séparation d’EDF et GDF, l’ouverture du capital, l’ouverture à la concurrence, sont autant d’étapes de destruction du service public de l’électricité qui ont eu deux conséquences pour les usagers, devenus des clients : une baisse de la qualité du service et l’augmentation du prix de l’électricité pour le compte des actionnaires (+50% en 15 ans). Hercule est le dernier domino d’un projet uniquement financier, sans dimension industrielle ni sociale. Hercule vise à éclater EDF en plusieurs sociétés concurrentes entre elles. Un projet faussement argumenté par des financiers dont le seul objectif est de mettre la main à cette grande entreprise au détriment de la transition énergétique.

Trois sociétés pour plus de profits

Si rien n’est fait, le projet Hercule aboutira au morcellement d’EDF en trois sociétés avec des propriétaires différents (“EDF Bleu”, “EDF Vert” “EDF Azur”), avec pour mot d’ordre la socialisation des pertes, la privatisation des profits.

EDF bleu détenu à 100% par l’Etat, sera la société en charge des activités de production nucléaire d’électricité. Celle-ci demandera des investissements lourds et des retours sur le long terme. Tout ce que fuient les financiers.

EDF vert, avec un capital ouvert à 30% dans un premier temps, sera la société qui regroupera la distribution (ENEDIS), le commerce, les services, EDF Renouvelables et les activités d’outre-mer. Des garanties de profits permanents pour les actionnaires.

EDF Azur sera la société en charge des installations de production hydrauliques. Bien que leur complémentarité assure le bon fonctionnent du système global (notamment au niveau des capacités de production), Azur sera strictement séparée des autres sociétés.

Pourquoi dire non au projet Hercule ?

Hausse des prix, coupures d’électricité, centrales nucléaires produisant pour le secteur privé: le Gouvernement de Macron et la direction d’EDF sont en phase de privatiser l’un des derniers services publics français dans un projet de loi nocif dans les semaines à venir. Avant que ce point de non-retour ne soit atteint, mobilisons-nous !

Empêchez la hausse des prix

Depuis le début de la privatisation d’EDF en 2004, le prix de l’électricité a augmenté de 50% ! La concurrence a fait grimper les prix, contrairement aux promesses initiales. Le projet Hercule, signe non seulement une nouvelle hausse du prix de l’électricité, mais aussi la fin des Tarifs Réglementés de Vente et de la péréquation tarifaire, qui garantissaient jusqu’à présent un prix de l’électricité identique pour les Français des zones urbaines, rurales, outre-mer. À terme, comme pour nos autoroutes, le prix de l’énergie sera aligné sur ceux du marché, entraînant des hausses des tarifs brutales et un rationnement de l’électricité.

Préservez l’accessibilité à l’électricité

La financiarisation à outrance mène petit à petit à la réduction des emplois et des investissements, dans les réseaux électriques et dans leur maintenance. En plus du coût social pour le pays et les salariés, ces réductions se traduisent par une baisse significative de la qualité du service de l’électricité, essentiel et disponible 24h/24h même en temps de crise. Chacun connait l’engagement des agents EDF après les tempêtes et les catastrophes climatiques pour rétablir au plus vite l’électricité dans nos foyers. Si le projet Hercule est adopté, les Français seront amenés à subir une augmentation des coupures, un affaiblissement de la sécurité d’approvisionnement et la remise en cause de l’indépendance énergétique de la France. Autant de phénomènes qui se font déjà sentir cet hiver. L’électricité ne doit pas tomber dans les mains des marchés financiers.

Protégez notre histoire et nos valeurs

Depuis 30 ans, l’intérêt général est progressivement remplacé par la marchandisation des services publics. L’appétit des puissants n’a que faire de notre histoire, notre héritage, ou de nos biens communs comme le service public de l’électricité. Cet acquis du Programme du Conseil national de la Résistance de 1946 est aujourd’hui menacé. C’est une partie de l’âme de la France qui est en jeu.

Je signe la pétition !

109055 ont signé pour dire NON au projet Hercule. Prochain objectif : 120000 ! #PourUneÉnergiePublique

En cliquant sur "Signer la pétition", vous acceptez de recevoir des communications de la part du CSEC EDF. Vos données personnelles collectées resteront confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page"Droit des Personnes".

Vérifiez votre mail
Dernière étape !
Confirmez votre signature en cliquant sur le lien envoyé sur votre boîte mail !
Veuillez bien vérifier vos spams et votre dossier "Promotions" pour les utilisateurs de gmail.

Tribune parue le 10/02/2021

50 personnalités signent une tribune contre le démantèlement d'EDF et pour défendre notre bien commun : l'énergie.

Économistes, politiques, cadres, ingénieurs, syndicalistes et universitaires se sont entendus pour signer cette tribune et appellent à signer la pétition.

La privatisation en chiffres

0%

C’est la part d’investissement des concurrents d’EDF dans les moyens de production d’électricité. Pourtant, le projet Hercule prévoit de contraindre EDF à revendre 100% de sa production nucléaire à ses concurrents privés, à prix préférentiel, afin qu’ils puissent dégager un maximum de profit en la vendant plus chère aux consommateurs.

50%

C’est l’augmentation du prix de l’électricité depuis 2005, l’année où EDF est devenue une société cotée en bourse. Le projet de démantèlement d’EDF continue dans ce sens : privatisation d’un bien commun public de première nécessité.

7/10

C’est le taux de français qui se déclarent attachés à la péréquation tarifaire, aujourd’hui en danger. La péréquation tarifaire est un système solidaire garantissant la similitude des tarifs sur tout le territoire et mise en place il y a 75 ans sous l’impulsion du Conseil national de la Résistance.

150

C’est le nombre de barrages et d’usines hydrauliques dont la Commission européenne exige la revente à la concurrence. 250 autres suivront lorsque leurs concessions arriveront à échéance.

2010

C’est la date d’entrée en vigueur de l’ARENH (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique), forçant EDF à vendre à ses concurrents 25% de son électricité produite par le nucléaire au prix fixe et non réévalué de 42 euros/MWatt. Cette loi représente un manque à gagner de 10 milliards d'euros pour l’entreprise publique, au profit des marchands privés.

75

C’est l’âge de l’entreprise EDF en tant que service public. Elle est née le 8 avril 1946 de la nationalisation de 1 450 entreprises privées de production, transport et distribution.

20%

C’est le taux de TVA sur la consommation d’électricité, bien qu’il s’agisse d’un produit de première nécessité (dont la TVA est fixée à 5%). Les Organisations Syndicales d’EDF demandent le passage de cet impôt indirect à la consommation à 5%, ce qui se traduirait par une baisse significative des factures l’électricité pour le consommateur.

25%

C’est la part de sa production d’électricité d’origine nucléaire qu’EDF est forcée de revendre à prix fixe et en dessous du prix du marché à ses concurrents. Ce tarif préférentiel aux concurrents est nocif à la survie d’EDF et n’a pas été augmenté depuis 2012.

0%

C’est la part d’investissement des concurrents d’EDF dans les moyens de production d’électricité. Pourtant, le projet Hercule prévoit de contraindre EDF à revendre 100% de sa production nucléaire à ses concurrents privés, à prix préférentiel, afin qu’ils puissent dégager un maximum de profit en la vendant plus chère aux consommateurs.

50%

C’est l’augmentation du prix de l’électricité depuis 2005, l’année où EDF est devenue une société cotée en bourse. Le projet de démantèlement d’EDF continue dans ce sens : privatisation d’un bien commun public de première nécessité.

7/10

C’est le taux de français qui se déclarent attachés à la péréquation tarifaire, aujourd’hui en danger. La péréquation tarifaire est un système solidaire garantissant la similitude des tarifs sur tout le territoire et mise en place il y a 75 ans sous l’impulsion du Conseil national de la Résistance.

150

C’est le nombre de barrages et d’usines hydrauliques dont la Commission européenne exige la revente à la concurrence. 250 autres suivront lorsque leurs concessions arriveront à échéance.

2010

C’est la date d’entrée en vigueur de l’ARENH (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique), forçant EDF à vendre à ses concurrents 25% de son électricité produite par le nucléaire au prix fixe et non réévalué de 42 euros/MWatt. Cette loi représente un manque à gagner de 10 milliards d'euros pour l’entreprise publique, au profit des marchands privés.

75

C’est l’âge de l’entreprise EDF en tant que service public. Elle est née le 8 avril 1946 de la nationalisation de 1 450 entreprises privées de production, transport et distribution.

20%

C’est le taux de TVA sur la consommation d’électricité, bien qu’il s’agisse d’un produit de première nécessité (dont la TVA est fixée à 5%). Les Organisations Syndicales d’EDF demandent le passage de cet impôt indirect à la consommation à 5%, ce qui se traduirait par une baisse significative des factures l’électricité pour le consommateur.

25%

C’est la part de sa production d’électricité d’origine nucléaire qu’EDF est forcée de revendre à prix fixe et en dessous du prix du marché à ses concurrents. Ce tarif préférentiel aux concurrents est nocif à la survie d’EDF et n’a pas été augmenté depuis 2012.

Je signe la pétition !

109055 ont signé pour dire NON au projet Hercule. Prochain objectif : 120000 ! #PourUneÉnergiePublique

En cliquant sur "Signer la pétition", vous acceptez de recevoir des communications de la part du CSEC EDF. Vos données personnelles collectées resteront confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page"Droit des Personnes".

Vérifiez votre mail
Dernière étape !
Confirmez votre signature en cliquant sur le lien envoyé sur votre boîte mail !
Veuillez bien vérifier vos spams et votre dossier "Promotions" pour les utilisateurs de gmail.

Dans la presse

Le gouvernement joue sa dernière carte pour sauver le plan « Hercule »

Le projet risque de ne pas voir le jour avant la présidentielle.

Lire l'article

Les salariés en appellent au soutien des Français contre le projet Hercule

Le CSEC d’EDF a lancé une campagne nationale de communication...

Lire l'article

Énergie. Bataille épique contre le projet Hercule

L’État et l'UE discutent en coulisse pour privatiser partiellement les activités rentables d’EDF....

Lire l'article

Des négociations explosives entre Paris et Bruxelles sur l'avenir d'EDF

Les négociations sur l'avenir d'EDF peinent à aboutir...

Lire l'article

D’anciens hauts dirigeants critiquent le plan « Hercule »

Le projet de réorganisation d'EDF suscite une opposition forte de la part des syndicats, mais aussi d’anciens cadres.

Lire l'article

Projet Hercule : le destin d’EDF est en train de se jouer

Lundi dernier, le cours de l’action EDF s’est subitement crashé à la Bourse...

Lire l'article

Les collectivités s'inquiètent du projet de réorganisation «Hercule» d'EDF

Les collectivités souhaitent faire part de leurs «inquiétudes» au gouvernement....

Lire l'article

Le plan Hercule bouleverserait l'ADN d'EDF

PARIS (Reuters) - La mise en œuvre du projet de réorganisation d'EDF en cours de discussions entre Paris et Bruxelles

Lire l'article

Hercule ou le démantèlement d’EDF ?

L'exécutif souhaite découper le géant énergétique EDF pour privatiser la branche électrique...

Lire l'article

Au sein d’EDF, l’opposition au projet « Hercule » se structure

Les représentants du personnel lancent une campagne de communication...

Lire l'article

Vidéos

Hercule : tout comprendre au projet de vente à la découpe d'EDF

🤝 Merci à Osons Causer de s'être penché sur les contradictions et intérêts privés derrière le projet Hercule !

Projet Hercule : les prédateurs s'attaquent à EDF (Émission "d'Intérêt Public" - Le Média)

Philippe Page Le Merour secrétaire du CSEC d'EDF interviewé par Le Media revient sur les dangers du projet Hercule.

HERCULE ⚡️ EDF privatisée? Quelles conséquences pour nous? 💰

🤝 Merci à Cemil de la chaîne Cemil Choses A Te Dire d’avoir dressé le portrait du service public de l’énergie.

Transition écologique : incontournable hydraulique !

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, la France dispose d'un atout considérable : l'hydroélectricité. Plus que jamais, elle doit être consolidée et préservée des appétits financiers. Il s'agit de notre bien commun.